Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 22:03

.

Préalablement, être attentif quant à la disposition des pièces avant tout démontage de composants. Ne pas hésiter à exécuter des croquis ou prendre des photos (même si certains professeurs n’aiment pas trop la méthode)...

En cas de problème ou d’hésitation, il est bon de savoir que la logique ‘mécanique’ veut que les pièces les plus délicates et fines se trouvent au niveau de la régulation et qu’inversement les plus ‘costaudes’ soient positionnées côté «moteur et puissance» ; dans les alentours proches du barillet…

 

La première opération importante, - AVANT TOUTE CHOSE -, consiste à effectuer le désarmement du ressort de barillet.

Auquel cas où vous ne le feriez pas, vous vous exposeriez à de la casse, presqu’à coup sûr, lors de la dépose de l’ancre….

 

Manipulations nécessaires au désarmement du calibre ; de la libération de la contrainte mécanique, et donc, de la pression exercée sur l’ensemble du train de rouage…

 

Armer légèrement la montre, au moyen de la couronne et de sa tige de remontoir, afin de soulever le cliquet engagé dans les dents du rochet (haut du barillet).

Avec des brucelles, un tournevis fin ou une pointe, maintenir en arrière le «doigt» du cliquet, afin de le désaccoupler (désengager) des dents du rochet… tout en maintenant la tige de remontoir fermement pincée entre le pouce et l’index… ; relâcher doucement celle-ci, afin de laisser «filer», la couronne entre les doigts…, jusqu’à la libération totale de l’énergie emmagasinée au niveau du ressort du barillet.

 

Ensuite,

Si cela n’a pas encore été réalisé, enlever les aiguilles, après s’être assuré d’avoir protégé le cadran des griffures et de tous autres marquages d’outils, grâce à un arrache aiguille ou à deux leviers de levage (des petits tournevis peuvent également servir à cet effet). Attention de protéger les aiguilles de tout risque de perte (saut dans l’espace de travail)…

 

Ôter le cadran en desserrant les 2 ou 3 vis (ou les clips d’¼ de tour) de maintien des pieds de cadran, situées à l’arrière ou sur le côté de la platine (nb : parfois collé au moyen de double face…).

 

Retirer le clinquant (rondelle en laiton), la fine pièce servant à tenir écarté du cadran, et, dans sa position d'accouplement ('en prise'), la roue des heures... 

 

Après avoir dévissé la vis de maintien du coq sur la platine, enlever délicatement le pont en faisant attention à ce que le balancier ne demeure pas accroché sous la roue de centre et de l’ancre. Auquel cas, vous risqueriez de fausser le spiral.

 

Desserrer les deux vis de maintien du pont d'ancre et enlever celui-ci.

 

Déposer l'ancre, en vous étant bien assuré - d’AvOIR BiEN DéSARMé - le mécanisme de la montre (voir supra).

 

Dévisser les deux vis de maintien du pont de rouage et retirer ce dernier en le soulevant au moyen d’un tournevis adapté au cran de démontage situé à la base de la pièce (par effet de levier…).

 

Retirer ensuite les trois éléments suivants : roue d'échappement, roue de seconde et roue de moyenne.

 

Dévisser la vis de fixation du rochet et retirer celui-ci de son emplacement.

 

Oter la vis du cliquet, et retirer celui-ci, ainsi que le ressort de type filaire situé au-dessous (maintenir une main au-dessus de l’ensemble, auquel cas où le ressort aurait la bonne idée de vouloir s’éclipser)…

 

Dévisser la fixation de la roue de couronne (filet gauche / inversé !), déposer celle-ci, de même que la petite rondelle (écarteur) située en son centre.

 

Retirer la roue des heures.

 

Désaccoupler la chaussée montée à serrage sur la tige de centre (accouplement servant à effet embrayage-débrayage), au moyen d’une pince de type tenaille ou au moyen d’un outil prévu à cet effet. Effectuer la manœuvre sans fausser l’ensemble, c'est-à-dire, bien perpendiculairement à la platine.

 

Dévisser les trois vis de maintien du pont de barillet et déposer celui-ci.

 

Retirer la roue de centre et le barillet.

 

Retourner la platine…

 

Dévisser le ressort de tirette et retirer cette dernière.

Retirer les renvois et la roue de minuterie.

 

Afin d’éviter tout risque de perte du ressort de bascule maintenu sous tension, couvrir partiellement celui-ci avec un cabron (pièce plane faisant office de poussoir ou de 11e doigt).

Retirer le ressort au moyen de brucelles.

 

Déposer la bascule.

 

Dévisser la vis de tirette, afin de libérer la tige de remontoir sur laquelle coulissent : le pignon baladeur (ou coulant) et le pignon de remontoir.

NB : la tige de remontoir devra être ôtée au-dessus d’une surface permettant la récupération des deux « pièces mobiles » !

 

Repositionner le coq avec son balancier, afin de faciliter le démontage de l'incabloc.

Maintenir le coq équipé de son balancier en place ; vérifier son bon mouvement (‘libre’).

Sur l’autre face, côté cadran, retirer à son tour l'incabloc du balancier (la lyre devra être libérée en deux temps, afin d’éviter une trop forte contrainte, et un risque de bris).

 

En ce qui concerne le barillet…

Si celui-ci n’est pas trop ancien, il sera possible de l’ouvrir, en ôtant son couvercle.

L'axe pourra être ensuite déposé, alors que le ressort demeurera en place.

Notons que pour des montres anciennes ou automatiques, il sera impératif de retirer le ressort de sa boîte ; opération indispensable, pour un remplacement du ressort, et un graissage de la paroi intérieure du barillet sera nécessaire, dans le cas des montres automatiques, ceci, afin d’obtenir un glissement ‘fluide’ de la bride…

 

Le ressort de barillet sera vérifié et à considérer comme usé si ‘naturellement tordu’. Compter une dimension égale à 9/10 de la hauteur de l’intérieur du barillet, en cas de remplacement du ressort.

 

Toutes les pièces sont à présent prêtes pour le nettoyage (essence ou naphte rectifié, ou produits spécifiques), la vérification, le huilage / graissage, ainsi que pour le remontage.

.

Partager cet article

Repost 0
Published by lpzpictures - dans Artisanat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : lpzpictures sur overblog
  • lpzpictures sur overblog
  • : dans le futur, ce blog s'efforcera, au gré du temps et des opportunités qui s'offriront à leur concepteur, de vous tenir informés sur des sujets qui, espérons-le, retiendront votre attention tant, par la diversité des thèmes proposés, que dans la manière dont ils seront traités ou soumis à votre critique...
  • Contact

MERCI !

A vous, de passage...

Merci de vous êtes arrêté(s), le temps d'un instant, sur mon blog...

A voir : www.horizon14-18.eu !

Recherche

Pages

Catégories